NeoCov : alerte sur un nouveau coronavirus découvert à Wuhan

Vérifié le 01/02/2022 par Céline Desrumaux, Rédactrice
NeoCov : alerte sur un nouveau coronavirus découvert à Wuhan

Cela fait plus de deux ans que la pandémie de Covid-19 a débuté. Pour rappel, les premiers cas d’infections au Sars-Cov-2 ont été identifiés à Wuhan, en Chine. Et voilà que les chercheurs chinois du même lieu alertent la communauté scientifique sur un autre coronavirus, le NeoCoV. Est-il dangereux ? Peut-il contaminer l’homme ? Que sait-on ?

Un coronavirus proche du MERS-CoV

Des scientifiques chinois, de l’Université de Wuhan, ont publié leurs travaux sur un coronavirus nommé NeoCov. Selon ces derniers, qui avaient alerté sur le coronavirus Sars-Cov-2 responsable de la pandémie, ce virus ressemble potentiellement au MERS-CoV., connu également sous le nom de Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient. MERS-CoV a été repéré pour la première fois en avril 2012 en Arabie Saoudite. Ce coronavirus atteint le tractus respiratoire, comprenant la trachée et les poumons (bronches, bronchioles, alvéoles pulmonaires) et entraîne la survenue de la toux et de la fièvre. Dans environ 30 % des cas, les patients infectés par MERS-CoV décèdent. C’est en ce point que NeoCov ressemble à ce coronavirus du Moyen-Orient, car il aurait un taux de létalité similaire (selon les études en laboratoire).

Une transmission possible à l’homme ?

Le virus NeoCov n’est en réalité pas si nouveau, car il fait l’objet d’études scientifiques depuis plus de 10 ans. L’hôte de ce coronavirus est la chauve-souris. Pour l’heure, NeoCov se transmet d’un mammifère à un autre, sans qu’aucun cas de contamination humaine n’ait été identifié. Ce qui est toutefois mis en évidence dans les travaux scientifiques, c’est qu’à une mutation près, NeoCov serait tout de même capable d’infecter les cellules humaines. En effet, tout comme le Sars-Cov-2 responsable de la Covid-19, NeoCov aurait la capacité de s’associer au récepteur ACE2 en passant par la protéine S ou Spike. NeoCov pourrait donc être tout aussi contagieux que le coronavirus responsable de la Covid-19. Toutefois, ça n’a pas été le cas jusqu’à présent. La propagation interhumaine est donc impossible tant que le virus reste en l’état actuel.

Faut-il redouter une épidémie ?

La Covid-19 et les coronavirus font l’objet de très nombreuses recherches. Les travaux concernant le NeoCoV n’ont pas été relus par des pairs. Les données ne sont donc, pour l'heure, pas validées par l’ensemble de la communauté scientifique. 

D'autre part, NeoCov n’a pas muté de façon à pénétrer dans l’organisme humain. Néanmoins, avec la pandémie de Covid-19 qui a bouleversé le monde entier et provoqué la mort de plus de 5,5 millions de personnes, il apparaît normal de surveiller les coronavirus et de donner l'alerte en cas de découvertes potentiellement dangereuses pour l'homme. Ainsi, le virus peut être gardé sous contrôle plus facilement.

Céline Desrumaux
Rédaction : Céline Desrumaux
Rédactrice
01 février 2022, à 16h58
4.3
154 avis