Maladie de Sever

Maladie de Sever

La maladie de Sever fait partie des anomalies de croissance constatées chez l’enfant. Elle est liée à une sollicitation importante des structures présentes au niveau du talon, d’où son incidence plus élevée chez les enfants pratiquant un sport d’endurance comme le football ou la course à pied. Elle est caractérisée par des douleurs au niveau du talon. Une prise en charge adaptée existe.

La maladie de Sever, qu'est-ce que c'est ?

Définition de la maladie de Sever

La maladie de Sever a été décrite pour la première fois en 1912. Il s’agit d’une pathologie inflammatoire survenant au niveau du talon. Elle appartient à la catégorie des ostéochondrites ou ostéochondroses du pied, c’est-à-dire des anomalies de croissance de l’os et du cartilage. Dans 50 à 80% des cas, la maladie de Sever est bilatérale. Les deux talons sont concernés.

Cause de la maladie de Sever

La maladie de Sever est provoquée par sur-sollicitation de deux structures du talon : le tendon d’Achille et le calcanéum. Ce dernier est l’unique os du talon : il est rattaché aux muscles du mollet par le tendon d’Achille. Ainsi, la contraction ou le raccourcissement des muscles du mollet engendre une traction du tendon d’Achille sur le calcanéum. Lorsque ces mouvements de traction sont excessifs et/ou répétés durant la croissance de l’enfant, des micro-traumatismes peuvent apparaître au niveau du calcanéum et entraîner une réaction inflammatoire. On parle alors de la maladie de Sever.

On dit souvent que la maladie de Sever est une pathologie de l’enfant sportif. La pratique d’une activité physique régulière est en effet une situation propice à une sur-sollicitation du tendon d’Achille et du calcanéum des enfants.

Diagnostic de la maladie de Sever

Le diagnostic passe essentiellement par un examen clinique du talon de l’enfant. Le professionnel de santé s’intéresse aux symptômes perçus par l’enfant, à sa pratique sportive, ainsi qu’à ses antécédents médicaux.

Parfois, l’examen clinique est complété par un examen d’imagerie médicale. Il s’agit généralement d’une radiographie pour visualiser les différentes structures du talon. Cet examen complémentaire permet de confirmer le diagnostic du médecin en éliminant d’autres causes possibles telles qu’un kyste osseux ou une fracture.

Personnes concernées par la maladie de Sever

La maladie de Sever apparaît chez l’enfant âgé entre 5 ans et 14 ans, avec toutefois une fréquence plus importante avant l’âge de 11 ans. Elle survient généralement avant ou pendant le pic de croissance, et peu après que l’enfant ait débuté une activité sportive.

Comme évoqué précédemment, la maladie de Sever est en effet particulièrement fréquente chez les enfants pratiquant du sport. Toutefois, certaines disciplines sont plus propices au développement de cette pathologie. Il s’agit des sports impliquant des mouvements intenses ou bien des impulsions répétitives au niveau du talon, comme le football, la course à pied, le tennis, la danse, ou encore la gymnastique.

Facteurs favorisant la maladie de Sever

La pratique d’un ou plusieurs des sports évoqués ci-dessus augmente le risque de développer la maladie de Sever. Toutefois, il semblerait qu’il existe d’autres facteurs de risque tels qu’un indice de masse corporelle élevé, une grande taille et des troubles de la statique du pied. Ces paramètres sont fréquemment constatés chez les enfants atteints de la maladie de Sever.

Les symptômes de la maladie de Sever

  • Douleur au niveau du talon : La maladie de Sever est caractérisée par la survenue d’une douleur mécanique localisée sur les côtés du talon, au niveau de l’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum. Cette douleur peut irradier vers le tendon et la plante du pied. Elle évolue souvent par crise et est aggravée en position debout sur la pointe des pieds ou en mouvement.
  • Gonflement possible : Dans certains cas, l’enfant peut présenter un talon enflé/gonflé. Une élévation légère de chaleur sur cette zone peut également être constatée.

Les traitements de la maladie de Sever

La prise en charge de la maladie de Sever passe par :

  • l’usage de talonnettes pour soulever le talon, réduire la traction du tendon d’Achille sur le calcanéum et ainsi diminuer les symptômes ;
  • le port d’attelles durant la nuit pour étirer de façon passive les muscles du mollet et ainsi aider à maintenir la souplesse et la flexibilité ;
  • du repos avec la diminution de la pratique d’activité sportive, au moins au début du traitement.

Dans certains cas rares, la pose d’un plâtre peut être envisagée. Elle permet d’immobiliser les talons, de soulager les douleurs et d’étirer les muscles du mollet.
 

La pathologie dure généralement que quelques mois avant de disparaître définitivement à la fin de la croissance.

Prévenir la maladie de Sever

Si la pratique de certains sports est propice au développement de la maladie de Sever, il n’est pas question d’empêcher les enfants de les pratiquer. Bien au contraire, la pratique d’une activité physique a de nombreux atouts, notamment durant la croissance. Par contre, il est possible de prévenir la maladie de Sever avec le port de chaussures avec un bon amorti. L’ajout de talonnettes peut également être envisagé pour limiter le risque. Un avis médical est conseillé pour prendre les bonnes dispositions pour prévenir la maladie de Sever.

Quentin Nicard
Rédaction : Quentin Nicard
Journaliste scientifique
Décembre 2018
4.1
114 avis
95% Des lecteurs ont trouvé cet article utile Et vous ?