Avoir la bouche sèche : que faire en cas de xérostomie ?

Vérifié le 28/02/2022 par PasseportSanté
Avoir la bouche sèche : que faire en cas de xérostomie ?

La bouche sèche, aussi appelée sécheresse buccale ou xérostomie, peut survenir dans divers contextes (maladie, prise de médicament, vieillissement) et est due à une production insuffisante de salive. Elle est fréquente chez les personnes âgées.

Quelles sont les causes de la bouche sèche ? Dans cet article, nous répondons aux questions que vous vous posez sur la sécheresse buccale et les solutions possibles.

Qu'est-ce que la bouche sèche ?

Si le fait d’avoir la bouche « pâteuse » le matin ou la bouche sèche après un effort physique est tout à fait normal, on parle de xérostomie lorsque la sensation de bouche sèche persiste.

Le fait d'avoir la bouche sèche peut être problématique et gênant au quotidien quand vous avalez, mangez ou parlez. En effet, la sécheresse buccale ou xérostomie, est due à une sécrétion salivaire insuffisante, voire inexistante. 

La salive joue un rôle important pour la santé bucco-dentaire et dans l'alimentation. La sécheresse buccale peut être temporaire ou persister de façon plus permanente.

Les symptômes de la sécheresse buccale

Plusieurs symptômes associés à la bouche sèche peuvent alors apparaitre et varier selon les personnes. Citons notamment :

  • la sensation permanente de bouche et de gorge sèche, pâteuse ou « collante » ;
  • une augmentation de la soif ;
  • une mauvaise haleine (on parle d'halitose) ;
  • une irritation de la langue ou une sensation de brûlure ;
  • des difficultés à manger, avaler ou même parler ;
  • des maux de gorge ;
  • une diminution du goût ;
  • ou encore des maladies gingivales ou des caries dentaires.

Les causes de la bouche sèche

La sécheresse buccale est due à une baisse de production de salive par les glandes salivaires. Celle-ci peut être causée par différents facteurs.

La prise de certains médicaments

C’est d'ailleurs la cause la plus fréquente. La xérostomie est un effet secondaire de très nombreux traitements, prescrits par exemple, contre :

  • l’hypertension artérielle,
  • les allergies (antihistaminiques),
  • la dépression,
  • l’anxiété,
  • les troubles du sommeil,
  • les troubles digestifs,
  • le rhume,
  • l’asthme (certains bronchodilatateurs),
  • la maladie de Parkinson.

Une maladie ou une infection 

La bouche sèche peut être due à une maladie ou à une infection, citons : 

  • le diabète ;
  • la maladie de Parkinson ;
  • le syndrome de Goujerot-Sjögren (une maladie auto-immune) ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • l’hypertension ;
  • la maladie d’Alzheimer ;
  • la sclérose en plaques ;
  • une déshydratation.

Traitement et prévention : quelles solutions ?

Pour tenter de prévenir la survenue de la bouche sèche, il est recommandé :

  • de limiter la consommation de tabac, d’alcool, voire de café et de boissons gazeuses qui peuvent aggraver les symptômes ;
  • de boire régulièrement de petites quantités d’eau pour humecter la bouche et de placer un humidificateur dans la chambre à coucher pour limiter l’inconfort nocturne ;
  • choisissez un bain de bouche sans alcool.

Au besoin, vous pouvez utiliser 1 ou 2 fois par jour des substituts de salive (spray lubrifiant à base de mucine, de carboxyméthylcellulose, d’esters de glycérol, etc.) ou mâcher des bonbons ou chewing-gums sans sucre pour stimuler la sécrétion de salive.

Un médicament à base d’anétholtrithione peut parfois être proposé.

Lorsque la cause de la sécheresse buccale est médicamenteuse, un ajustement du traitement ou un changement de molécule peut parfois être nécessaire, s’il est possible.

Enfin, il est important, en cas de xérostomie, d’avoir une hygiène buccodentaire impeccable et de consulter quotidiennement le dentiste pour prévenir l’apparition de caries, entre autres troubles.

Evolution et complications possibles de la bouche sèche

La sécheresse buccale en tant que telle est généralement bénigne, bien qu’elle puisse avoir un impact important sur la qualité de vie, notamment en entrainant :

  • une gêne constante ;
  • des douleurs ;
  • des difficultés lors de l’alimentation ;
  • une mauvaise haleine, etc.

Il est donc essentiel de consulter son médecin ou son dentiste pour identifier la cause et trouver une solution rapidement.

Marion Spée
Rédaction : Marion Spée
Journaliste scientifique
17 février 2022, à 15h26