La syphilis

La syphilis

La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) se manifestant par une ulcération non douloureuse au pénis, au vagin ou à l'anus.

Pour en savoir plus sur cette maladie, consultez notre fiche détaillée ci-dessous.

La syphilis, qu'est-ce que c'est ?

La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par une bactérie appelée Treponema pallidum. Elle se manifeste initialement par l’apparition d'une ulcération non douloureuse au pénis, au vagin ou à l’anus. Si elle n’est pas traitée, la syphilis peut causer des problèmes de santé graves, touchant le coeur et le cerveau.

La syphilis était une cause importante d’invalidité et de mortalité mais elle est beaucoup moins répandue depuis la découverte des antibiotiques, en 1945. La maladie est peu courante au Canada mais le nombre de personnes infectées a augmenté significativement depuis 1997, ce qui laisse penser que les personnes ne se protègent pas adéquatement pendant les rapports sexuels.

En 2006, pas loin de 1 500 cas ont été signalés au Canada. Les personnes les plus touchées sont les hommes de 25 à 39 ans.

Syphilis : quelles sont les causes de cette infection ?

La syphilis peut être transmise lors de relations sexuelles orales, génitales ou anales, avec un partenaire infecté. Plus rarement, elle peut se transmettre par l’échange de seringues ou par une lésion cutanée. Enfin, elle peut se transmettre de la mère à l’enfant pendant la grossesse

Complications possibles de la syphilis

Une syphilis non traitée peut être très destructrice et entraîner de nombreuses complications telles que des lésions internes ou externes, des troubles cardiovasculaires et de santé mentale graves. Elle peut, dans certains cas, conduire au décès.

Avoir la syphilis augmente aussi les risques de contracter le VIH.

Syphilis : quand consulter ?

Si vous avez eu une relation sexuelle à risque non protégée, ou si vous constatez des ulcères, rougeurs ou boutons sur vos organes génitaux, consultez votre médecin pour passer les tests de dépistage appropriés.

Jacques Allard
Rédaction : Dr Jacques Allard
Médecin
13 décembre 2021, à 15h09